Le Café Vainqueur est une compagnie au sein de laquelle Marilyn Leray travaille en tant que metteure en scène et comédienne. Elle aborde le plateau en adaptant des romans et textes littéraires. La question de l’adaptation est au centre de son travail : l’adaptation du récit au plateau, le traitement de celui-ci et la recherche sur la narration, sur les formes convoquées suivant l’écriture et le texte choisi. La notion de défi s’invite souvent dans les choix des textes, mais c’est surtout l’écriture qui l’intéresse : emmener l’écriture au plateau et la travailler, pour qu’elle devienne orale et concrète. Ses thèmes de prédilection abordent l’individu, sa solitude contre le groupe, la norme et le conformisme.

    marilyn-bio

    Marilyn Leray

    Après avoir intégré le Conservatoire d’art dramatique de Nantes pendant un an, puis suivi une formation au CRDC-Nantes, Marilyn Leray devient comédienne. Depuis 1990, elle a travaillé entre autres avec plusieurs metteurs en scène, dont Christophe Rouxel (Marat-Sade, Peter Weiss), Gilles Blaise (Prise de Tête), Johan Dehollander (Les Frères Robert, Arne Sierens)… Elle est fidèle depuis ses débuts à Yvon Lapous, metteur en scène et comédien du Théâtre du Loup, pour lequel elle sera interprète dans la majorité de ses créations : Les Mains sales de Jean-Paul Sartre, Les Larmes amères de Petra Von Kant de Rainer Werner Fassbinder, Le Voyage d’Alice en Suisse de Lukas Bärfuss, Impossibles Rencontres de Peter Asmussen… À partir de 2000, elle est sollicitée pour être intervenante en première année au Conservatoire d’art dramatique de Nantes. En 2003, elle rencontre le vidéaste Marc Tsypkine de Kerblay, avec qui elle co-réalise en 2005 sa première mise en scène, La Cuisine d’Elvis de Lee Hall. S’enchaîne par la suite une collaboration sur plusieurs spectacles, Un bateau pour les poupées de Miléna Markovic, Les Névroses sexuelles de nos parents de Lukas Bärfuss et une adaptation, Saint Sauveur sur le sang versé, d’après catégorie 3.1 de Lars Norén. En 2012, la découverte du texte Zone de Mathias Enard fait naître une envie différente de travailler, notamment celle de donner la priorité au temps : temps de la réflexion, de la maturation, temps de la construction et de la répétition. Pendant plusieurs années, elle travaille donc en pointillés à l’adaptation de ce roman, qui verra le jour en février 2017 à la Halle aux grains, scène nationale de Blois. En parallèle, elle continue de jouer et interprète entre autres un texte d’Annie Ernaux, Regarde les lumières, mon amour, mis en scène par Marie-Laure Crochant (compagnie La Réciproque). Elle a travaillé régulièrement en milieu carcéral, mais aussi en milieu scolaire comme au lycée Dessaignes à Blois, auprès d’élèves de Première et Terminale option Théâtre : ces interventions sont toujours en lien avec son travail et ses préoccupations artistiques. En 2018, elle met en scène Avril, premier texte jeune public de Sophie Merceron, et devient artiste associée à la Halle aux grains de 2019 à 2020. Sa dernière création, l’adaptation du roman Martin Eden de Jack London, a vu le jour en novembre 2021 au Théâtre, scène nationale de Saint-Nazaire.

    veronica-bio

    Veronica Gomez

    Après des études en histoire de l’art, Veronica Gomez se tourne vers le spectacle vivant. L’administration lui permet d’accompagner des équipes artistiques, de faire en sorte que des projets puissent se créer. Ainsi, depuis plus de vingt ans, elle travaille avec différentes structures, entre autres le Théâtre de la Marionnette à Paris, Scopitone & Cie, Bouffou Théâtre, Zabraka, Les Gomères, Tro-Héol, Perspective Nevski… et le Théâtre à la Coque, Centre national de la marionnette à Hennebont qu’elle rejoint en 2016, et où elle est toujours administratrice. Elle rencontre Marilyn Leray en 2009, et rejoint LTK Production en 2013 comme administratrice. Elle participe à la production des Névroses sexuelles de nos parents de Lukas Bärfuss, de Zone d’après Mathias Enard et d’Avril de Sophie Merceron. Après sept ans de collaboration, elles décident de faire évoluer le projet et de codiriger la compagnie Le Café Vainqueur.